Façonner l’avenir des marchés alimentaires en Afrique

De quels types de marchés avons-nous besoin pour la transition vers l’agroécologie?

La 3e conférence biennale de l’AFSA sur les systèmes alimentaires et sa célébration

Venue

En ligne (Zoom)

Date

27-29 octobre, 2020

À propos de la conférence et de la célébration des systèmes alimentaires

Les marchés sont le lieu de rencontre des producteurs et des consommateurs de denrées alimentaires. Ils constituent un lien vital entre notre alimentation et notre planète. Les marchés sont le lieu où les aliments sont échangés et où les idées et les cultures se mélangent – mais souvent les marchés ne fonctionnent pas pour les producteurs et les consommateurs.

L’urgence climatique et la pandémie montrent que nous avons besoin de nouvelles approches dans la façon dont les aliments sont traités, distribués et commercialisés. En outre, nous voulons montrer comment les marchés africains traditionnels et informels sont négligés et comment leur renforcement est un élément essentiel de la transition vers l’agroécologie.

Cette conférence exposera les défis auxquels sont confrontés les marchés africains, façonnera les marchés que nous voulons voir à l’avenir et déterminera comment y parvenir.

Cet événement sera le premier du genre en termes de diffusion, de contenu et de participation, avec des milliers de personnes qui s’engageront dans les discussions, les concours et les célébrations.

La conférence commence à...

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Nos conférenciers

Mariama Sonko

Read bio
Voir la présentation

Elizabeth Mpofu

Read bio

Charles Dhewa

Read bio
Voir la présentation

Mamadou Goita

Read bio
Voir la présentation

Jen Astone

Read bio
Voir la présentation
Olivier De Schutter, UN Special Rapporteur on the Right to Food

Prof Olivier de Schutter

Lire bio

Mariam Mayet

Lire bio

Nnimmo Bassey

Lire bio

Dr Bethule Nyamambi

Lire bio

Dr Chris Macoloo

Lire bio

Dr Million Belay

Lire bio

Dr Lailà Lokosang

Lire bio

Pat Mooney

Lire bio

Gertrude Pswarayi-Jabson

Lire bio

Dr Scott Drimie

Lire bio

Dr Allison Marie Loconto

Lire bio
Voir la présentation

Susan Nakacwa

Lire bio
Voir la présentation

Cecilia Onyango

Lire bio
Voir la présentation

Appolinaire Oussou Lio

Lire bio

Andrew Bennie

Lire bio

Fatimah Kelleher

Lire bio

Dr. Naudé Malan

Lire bio
Voir la présentation

Bibi Giyose

Lire bio
Voir la présentation

Anne Maina

Lire bio

Hervé Bouagnimbeck

Lire bio

L’ordre du jour de la conférence

Pendant trois jours, la conférence portera sur

1. Comprendre les marchés et les tendances africains

2. Façonner l’avenir des marchés pour la transition vers l’agroécologie

3. Changer de politique à l’égard des marchés des systèmes alimentaires chauds

Jour 1 : Comprendre les marchés et les tendances africains

Ensemble, nous chercherons des réponses à ces questions :

  • Quelles sont les caractéristiques les plus importantes des marchés africains ? Et leurs forces et faiblesses ?
  • Quelles sont, selon nous, les caractéristiques des marchés africains de demain dans le cadre de la transition vers l’agroécologie ?

Jour 2 : Façonner l'avenir des marchés pour la transition vers l'agroécologie

Ensemble, nous chercherons des réponses à ces questions :

  • Quels sont les principaux changements qui doivent intervenir pour renforcer les marchés africains en vue de la transition vers l’agroécologie ?
  • Comment le renforcement des marchés africains peut-il promouvoir/protéger les droits des agriculteurs et des consommateurs ?
  • Quels sont les facteurs qui favorisent ou entravent l’expansion et le succès des marchés africains ?

Jour 3 : Changement de politique à l'égard des marchés pour les systèmes alimentaires chauds

Ensemble, nous chercherons des réponses à ces questions :

  • Comment pouvons-nous montrer aux principaux décideurs que les marchés africains font partie intégrante de systèmes alimentaires résistants ?
  • Quel type d’investissement est nécessaire pour renforcer les marchés africains en vue de la transition vers l’agroécologie ?
  • Sur quoi l’AFSA devrait-elle se concentrer au cours des 5 prochaines années pour renforcer les marchés agroécologiques

Inscrivez-vous à la conférence et à la célébration ici

Célébrer l'alimentation et les marchés africains

Dans le cadre de la conférence, nous avons organisé un large éventail de films, de photographies et de projets artistiques, de messages pour les jeunes, de célébrations et de journalisme à travers le continent.

Les enfants envisagent l'avenir des marchés

25 écoles dans 10 pays sont en compétition pour fournir des messages vidéo de 60 secondes sur les solutions aux problèmes des marchés informels africains. La grande question : « Comment les marchés africains peuvent-ils mieux fonctionner pour nos familles et nos agriculteurs ? Les meilleurs messages vidéo seront récompensés et diffusés sur les médias sociaux.

Raconter des histoires de marché

Des journalistes de 12 pays sont chargés d’écrire des articles sur les marchés et l’alimentation. Les reportages exploreront les marchés agroécologiques et identifieront les principaux défis et opportunités. Les histoires seront synthétisées pour un méta-récit et publiées en ligne.     

Art et photographie

Des artistes visuels et des photographes exprimeront leur compréhension des marchés et de leur lien avec l’alimentation saine par le biais de leur art visuel. Leur art sera exposé tout au long de la célébration et partagé sur les plateformes de médias sociaux.

Célébrer les semences et la nourriture

Des célébrations communautaires sur les semences et l’alimentation seront organisées dans huit pays d’Afrique du Sud, de l’Est, de l’Ouest, du Centre et du Nord. Les vidéos montreront comment les semences, la nourriture, les connaissances culturelles et les marchés alimentaires sont une partie importante de nos vies.

Compétition de films de 2 minutes

Tous les conteurs sont invités à participer à un concours vidéo pour aider à réimaginer l’avenir des marchés alimentaires en Afrique. L’objectif est d’obtenir le plus grand nombre possible d’histoires vraies qui donnent de l’espoir et de l’inspiration.

The Programme

La célébration du film commence à 14h00 en Afrique de l’Est = 13h00 en Afrique australe et centrale = 11h00 en Afrique de l’Ouest

La conférence commence à 15h00 en Afrique de l’Est = 14h00 en Afrique australe et centrale = 12h00 en Afrique de l’Ouest

Veuillez noter que toutes les heures de programme sont à l’heure de l’Afrique de l’Est (GMT+3)

TIME

East Africa Time (GMT+3)


 

Premier jour : Apprendre


 

14:00-15:00 (1 hour)


 

Films et célébrations

Courts métrages, histoires pour enfants, photographie, fêtes des semences et de l’alimentation de tout le continent

Famara Diédhiou (ASFA), Sénégal

Leonida Odongo (Fahamu), Kenya


 

15:00-15:10 (10 mins)


 

Cérémonie d’ouverture

Gertrude Pswarayi-Jabson (PELUM-Zimbabwe), Zimbabwe


 

15:10-15:15 (5 mins)


 

Histoires de terrain

Mariama Sonko (Nous sommes la solution), Sénégal


 

15:15-15:30 (15 mins)


 

Accueil officiel

Dr Chris Macoloo, président de l’AFSA (Voisins Mondiaux)

Objectif et programme de la conférence

Dr Million Belay, Coordinateur general, AFSA


 

15:30-15:45


 

Mot de la FAO

Dr Allison Loconto, Expert en innovations durables et commerce, FAO


 

Discours officiel d’ouverture

Dr Lailà Lokosang, conseiller pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle, Union Africaine


 

15:45-15:50


 

Court-métrage


 

15:50-16:10 (20 mins)


 

Discours d’ouverture 1 : Ensemencement des systèmes alimentaires et du commerce local dans les marchés de masse africains

Charles Dhewa (Transfert de connaissances Afrique), Zimbabwe

Les marchés alimentaires de masse africains ne sont pas seulement le fondement des économies locales florissantes. Ils sont des vecteurs de la libération de l’agriculture africaine du néolibéralisme. Cette conversation emmènera les auditeurs à travers les riches caractéristiques des divers marchés de masse africains, de l’Afrique de l’Ouest à l’Afrique australe, en passant par l’Afrique de l’Est et l’Afrique du Nord.


 

16:10-16:25 (15 mins)


 

Les supermarchés, hors de l’Afrique ! Les systèmes alimentaires du continent s’en sortent très bien sans eux

Susan Nakacwa (GRAIN), Ouganda

Le rapport explore la libéralisation du secteur alimentaire par le biais des accords de libre-échange, la croissance rapide des supermarchés, la recrudescence des aliments transformés, la mise à l’écart des aliments produits de manière agroécologique, les préjudices causés aux petits exploitants agricoles et le commerce informel. Le document complet peut être consulté ici : https://grain.org/e/6042


 

16:25-16:30 (5 mins)


 

Programme de l’après-midi

Anne Maina, (BIBA Kenya)


 

PAUSE (10 minutes)


 

16:40 – 17:25


 

SESSION DE DISCUSSION 1

Modérateur : John Wilson et les membres de l’AFSA

Une chance pour vous de participer en partageant votre expérience, vos questions, vos préoccupations et les possibilités qui s’offrent à vous dans des groupes de 8 à 10 personnes. Cela permettra à l’AFSA d’élaborer une voie claire pour transformer le commerce sur le continent dans le cadre de la transition vers l’agroécologie.

Jour 1 : Les forces et les faiblesses des marchés africains existants et à quoi ressembleront les marchés de l’avenir dans le cadre de la transition vers l’agroécologie

 


 

17:25-17:45 (20 mins)


 

Résumés de la séance de discussion en plénière


 

17:45-17:50


 

Introduction et indications sur les trois événements parallèles


 

17:50-18:30 (40 mins)


 

Evénement parallèle 1A

Exploiter les réseaux et la technologie pour relier directement les petits producteurs ou les producteurs émergents
aux marchés

Modérateur : Mariam Mayet (Centre africain pour la biodiversité),

Orateur : Dr Naude Malan, Université de Johannesburg, Afrique du Sud

Les nouvelles technologies offrent aux agriculteurs de réelles possibilités de développer leur activité. Au cours de cet exposé, Mme Naudé montrera comment utiliser les SMS, WhatsApp, Facebook et les sites web pour atteindre les clients et développer les marchés. Les petits agriculteurs peuvent livrer des denrées alimentaires à des prix compétitifs aux consommateurs locaux. Cet exposé montrera comment mettre en place ces systèmes et en tirer profit !


 

Evénement parallèle 1B

Remettre en question le récit sur l’alimentation du monde : la technologie de la chaîne de production contre le commerce sur les marchés territoriaux

Modérateur : Ibrahima Coulibaly, (CNOP), Mali

Orateur : Pat Mooney, ETC Group

Lors du sommet de 2021, les partisans des solutions basées sur la nature déploient un mirage élaboré du système alimentaire qui, selon eux, nourrira le monde au-delà de 2030. La remise en cause de ce mythe technocratique est la stratégie beaucoup plus efficace et efficiente pour les marchés territoriaux qui pourrait nourrir le monde dès maintenant.


 

Événement parallèle 1C

Revitalisation des cultures alimentaires autoctones et africaines

Modérateur : Andrew Bennie (Centre africain pour la biodiversité), Afrique du Sud

Orateur 1 : Bibi Giyosi (NEPAD), Botwana

Orateur 2 : Prof Cecilia Onyango, (Guide Terre à Terre), Kenya

En Afrique, les aliments autochtones sont des symboles culturels importants pour les différents groupes ethniques. On observe un passage constant des modes de production et d’alimentation traditionnels/indigènes aux modes « modernes ». Cette discussion réfléchit à un réveil sur la production, la consommation et la commercialisation agroécologiques des aliments autochtones/africains.


 

TIME

East Africa Time (GMT+3)


 

Deuxième jour : Vision


 

14:00-15:00 (1 hour)


 

Films et célébrations


 

15:00-15:05 (5 mins)


 

Mystica

Appolinaire Oussou Lio, Bénin


 

15:05-15:10 (5 mins)


 

Histoires de terrain

Nnimmo Bassey (Fondation pour la santé de la Terre-Mère), Nigeria


 

15:10-15:15 (5 mins)


 

Présentation du programme de la journée et récapitulation

Gertrude Pswarayi-Jabson


 

15:15-15:30 (15 mins)


 

Les petits producteurs contestent la commercialisation industrielle au Sénégal

Mariama Sonko (Nous sommes la solution), Sénégal

Mariama raconte l’histoire de la production et de la commercialisation de Sum Pak, une gamme de bouillons fabriqués à partir d’épices et de produits naturels locaux. Lancé en Casamance, dans le sud du Sénégal, par le mouvement de femmes rurales « Nous Sommes la Solution », Sum Pak a été créé comme une alternative agroécologique saine à l’utilisation généralisée des bouillons cubes industriels.


 

15:30-15:45 (15 mins)


 

Aperçu d’une étude à long terme sur les marchés informels au Zimbabwe – comment les petits marchés font concurrence aux supermarchés

Clever Mukove (Transfert de connaissances en Afrique), Zimbabwe

Alors que les décideurs politiques africains ont adopté la supermarchéisation des produits agricoles, les petits marchés qui répondent aux besoins quotidiens des gens ordinaires semblent donner du fil à retordre aux supermarchés. En plus de garantir la diversité nutritionnelle, les marchés informels démontrent l’importance de protéger et de soutenir les circuits informels dont la majorité des gens dépendent pour leur alimentation et leurs revenus.


 

15:45-16:00 (15 mins)


 

Discours d’ouverture 2

Le rôle des marchés dans la promotion de systèmes alimentaires durables

Dr Mamadou Goïta (AFSA ; Institut de recherche et de promotion des alternatives en développement), Mali


 

16:00-16:15 (15 mins)


 

Discours d’ouverture 3

Les entreprises agroécologiques inspirent le changement

Jen Astone (Integrated Capital Investing), États-Unis

Les marchés alimentaires locaux en Afrique représentent une énorme opportunité pour les agriculteurs, les entrepreneurs alimentaires et les investisseurs. Sur la base de données issues de la recherche-action en cours, Jen partagera des exemples et des premiers enseignements sur les entreprises et les investisseurs qui s’engagent dans la transition vers l’agroécologie. L’accent sera mis sur le développement des petites et moyennes entreprises.


 

16:15-16:30 (15 mins)


 

Questions et réponses modérées

Modérateur : Dr Fassil Gebeyehu (Réseau africain pour la biodiversité – ABN), Éthiopie


 

PAUSE (10 minutes)


 

16:40-16:50


 

Présentation de la synthèse du premier jour

Modérateur : John Wilson et les membres de l’AFSA


 

16:50-17:30


 

Séance de discussion 2

Modérateurs : John Wilson et les membres de l’AFSA

Une chance pour vous de participer en partageant votre expérience, vos questions, vos préoccupations et les possibilités qui s’offrent à vous dans des groupes de 8 à 10 personnes. Cela permettra à l’AFSA d’élaborer une voie claire pour transformer le marketing sur le continent dans le cadre de la transition vers l’agroécologie.

Jour 2 : Renforcement des marchés africains, en lien avec les droits des agriculteurs et des consommateurs ; et identification des facteurs d’aide et d’entrave à l’expansion réussie des marchés africains.

 


 

17:30-17:45


 

Remarques en plénière de la session de discussion et programme de l’après-midi


 

17:45-17:50


 

Introduction et indications sur les trois événements parallèles


 

17:50-18:30 (40 mins)


 

Événement parallèle 2A

Aperçu pratique : la création de marchés locaux à l’ère
de la grande distribution

Modérateur : Sabrina Masinjila (Centre africain pour la biodiversité), Tanzanie

Orateur : Susan Nakacwa (GRAIN), Ouganda

Cette communication présentera les « scandales alimentaires » que GRAIN et le groupe de travail Citoyens et Agroécologie ont travaillé à cartographier en 2020.


 

Événement parallèle 2B

Soutenir l’agriculteur : Créer de nouvelles chaînes de valeur pour les produits agroécologiques

Modérateur : Mariam Mayet (Centre africain pour la biodiversité), Afrique du Sud

Orateur 1 : Charles Dhewa (Transfert de connaissances en Afrique), Zimbabwe

En l’absence d’un marché fiable, les agriculteurs pratiquant une agriculture écologique risquent de ne pas voir la valeur de leur travail. Heureusement, les efforts visant à créer des marchés locaux gagnent du terrain dans certains districts du Zimbabwe. Cette discussion portera sur les initiatives intentionnelles en cours dans les districts de Chimanimani et du Mt Darwin.

Orateur 2 : Hervé Bouagnimbeck (Groupement d’appui pour le développement durable), Cameroon

Les systèmes participatifs de garantie (SPG) sont des systèmes précieux, axés sur le niveau local, qui permettent aux agriculteurs biologiques de démontrer la qualité biologique de leur production à leurs acheteurs, à un coût abordable. À travers les réalités pratiques d’un SPG au Cameroun, cette discussion se concentrera sur ce qu’il faut pour mobiliser et organiser les agriculteurs pour le développement des SPG.


 

Événement parallèle 2C

Les aspects pratiques du lieu : explorer les approches de la localisation des aliments

Modérateur : Dr Luke Metelerkamp, Université de Rhodes, Afrique du Sud

Orateur : Dr Scott Drimie, (Laboratoire alimentaire d’Afrique australe), Afrique du Sud

L’établissement et la connexion de nouveaux marchés sont essentiels pour recalibrer les systèmes alimentaires locaux et renforcer la résilience face aux défaillances du système existant et dans le sillage de la COVID-19. Cependant, ce n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît ; de nombreux obstacles pratiques existent et le système dominant les repousse continuellement et parfois de manière insidieuse.

Pour établir de nouveaux marchés, nous devons comprendre les processus d’apprentissage et d’adaptation, de confrontation du pouvoir et de création d’alliances. Cela implique également de travailler avec les acteurs locaux, les aspirations des consommateurs, d’établir de nouveaux flux d’aliments, de mettre l’accent sur les produits frais et de relier les acteurs de nouvelles manières qui englobent une économie circulaire et la justice écologique et sociale.


 

TIME

East Africa Time (GMT+3)


 

Troisième jour : Agir


 

14:00-15:00 (1 hour)


 

Films et célébrations


 

15:00-15:05 (5 mins)


 

Mystica


 

15:05-15:10 (5 mins)


 

Histoires de terrain

Elisabeth Mpofu (La Via Campesina), Zimbabwe


 

15:10-15:15 (5 mins)


 

Présentation du programme de la journée et récapitulation

Gertrude Pswarayi-Jabson


 

15:15-15:35 (20 mins)


 

Discours d’ouverture 4

Changer de politique à l’égard des marchés des systèmes alimentaires sains

Prof Olivier De Schutter, rapporteur spécial des Nations unies sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme, Belgique


 

15:35-16:30 (55 mins)


 

L’Afrique que nous voulons : Façonner les politiques pour des marchés agroécologiques durables (Panel de discussion)

Modérateur : Bethule Nyamambi (Trust Africa), Zimbabwe

Intervenants : Andrew Bennie (Centre africain pour la biodiversité), Afrique du Sud

 Mamadou Goita (AFSA ; IRPAD), Mali

 Charles Dhewa (Transfert de connaissances Afrique), Zimbabwe

Il est nécessaire de mener un débat démocratique sur l’économie politique des marchés alimentaires africains ainsi que sur les choix politiques que nous faisons pour rendre nos systèmes alimentaires plus durables et plus sains. Le panel discutera des opportunités et des défis pour traduire la réalité des marchés alimentaires africains en politiques publiques qui permettent des marchés alimentaires durables.


 

PAUSE (10 minutes)


 

16:40-17:40


 

Présentation de la synthèse du deuxième jour (10 minutes)

Modérateur : John Wilson et les membres de l’AFSA

Séance de discussion 3 : ACTIONS (50 min)

Une chance pour vous de participer en partageant votre expérience, vos questions, vos préoccupations et les possibilités qui s’offrent à vous dans des groupes de 8 à 10 personnes. Cela permettra à l’AFSA d’élaborer une voie claire pour transformer le marketing sur le continent dans le cadre de la transition vers l’agroécologie.

Jour 3 : Influencer la politique et attirer le bon type d’investissement pour renforcer les marchés africains. Quel devrait être l’objectif de l’AFSA ?


 

17:40-18:20


 

La voie à suivre

Modérateurs : Dr Million Belay


 

18:20-18:25


 

Remerciements officiels

Dr Chris Macoloo, AFSA Chairperson


 

18:25-18:30


 

Cérémonie de clôture

Gertrude Pswarayi-Jabson


 

Soutenu par

Façonner l’avenir des marchés alimentaires en Afrique: De quels types de marchés avons-nous besoin pour la transition vers l’agroécologie ?

Date

27-29 octobre, 2020

Inscrivez-vous à la conférence et à la célébration ici